Guide de sortie

Guide de sortie de l'organisation des Témoins de Jéhovah

Comment quitter les Témoins de Jéhovah ?

Si vous lisez ces lignes, vous avez sans doute des raisons d’envisager de rompre définitivement avec la religion des Témoins de Jéhovah. Ce processus peut sembler être une expérience déchirante ou un obstacle insurmontable. Il est probable que vous ayez passé de nombreuses années en tant que Témoin et que vous ayez appris à vous fier aux informations présentées dans la Tour de garde, Réveillez-vous ou d’autres publications imprimées par la Watchtower Bible and Tract Society. Envisager un avenir en dehors de ce niveau de contrôle peut sembler insurmontable, mais beaucoup ont réussi à faire la transition hors de la religion, et ont amélioré leur vie dans le processus.

L’objectif de cette page est de créer une ressource qui vous aidera à effectuer cette transition de la manière la plus adaptée à votre situation personnelle. Chaque personne qui aborde ce carrefour de la vie se retrouve dans une situation unique, particulière, qui va nécessiter des spécificités qui peuvent fonctionner pour certains, mais pas pour d’autres. Nous voulons vous aider à voir les options qui s’offrent à vous, afin que vous puissiez prendre les décisions les plus éclairées possibles.

Pour les excommuniés

Tout d’abord, de nombreuses personnes se retrouvent involontairement en dehors de l’organisation après avoir commis un délit d’excommunication. Si c’est votre cas, vous avez été libéré automatiquement de l’emprise des Témoins de Jéhovah. Vous vivez désormais en dehors de leur système, mais cela ne signifie pas que vous n’êtes plus affecté par celui-ci. Nombreux sont ceux qui, une fois excommuniés, ont le sentiment d’avoir perdu un certain contrôle sur leur vie. De même, beaucoup se retrouvent officiellement en dehors de l’organisation, mais sont toujours captifs des idées enseignées par l’organisation. Cela peut avoir un effet profondément négatif sur l’estime de soi.

Si vous avez été excommunié par l’organisation à la suite d’une décision du comité judiciaire, il est important de saisir cette opportunité pour en apprendre davantage sur la nature de l’organisation. Être ostracisé par la majorité des personnes qui composaient votre cercle social et familial est une épreuve incroyablement douloureuse, et il vous faudra faire de sérieux efforts pour en sortir sain et sauf. Pour commencer, envisagez de consulter un thérapeute, idéalement un thérapeute ayant l’expérience de l’aide aux personnes issues de milieux religieux très contrôlés. Des organismes comme le Pôle Rhizome en Suisse, l’UNADFI en France ou encore CheCoPa en Belgique disposent d’un réseau de professionnels qualifiés dans ce domaine. Vous pouvez également envisager de lire des livres comme Crise de conscience de Raymond Franz et Combatting Cult Mind Control de Steven Hassan (en anglais) ou encore son premier livre « Protégez-vous contre les sectes » en français.

Ne permettez pas que votre estime personnelle soit diminuée parce que trois hommes ont décidé qu’ils voulaient vous couper de tous ceux que vous aimez.

Avez-vous fini par reconnaître que les Témoins de Jéhovah n’ont pas le monopole de la vérité ?

De nombreuses personnes ont décidé d’examiner d’un œil critique les enseignements des Témoins de Jéhovah et ont constaté que leurs doctrines étaient incohérentes ou défaillantes. D’autres ont été déçus par l’hypocrisie de l’organisation. Quelle que soit la cause initiale, lorsqu’une personne constate qu’elle ne peut plus soutenir en toute conscience la Watchtower Bible and Tract Society, elle doit prendre des décisions difficiles. La difficulté est aggravée par le fait que bon nombre de règles et de procédures qui définissent comment les anciens de votre congrégation vont réagir sont cachées dans le livre secret des anciens, Prenez soin du troupeau de Dieu (à voir sur avoidjw.org).

Ce livre (ainsi que ses nombreuses notes manuscrites transmises d’un ancien à un autre) contient des instructions destinées aux anciens de votre congrégation sur la façon de traiter les personnes qui ne correspondent pas aux idéaux de l’organisation. En tant qu’individu qui a réalisé que les doctrines des Témoins contiennent des enseignements douteux, vous n’êtes plus une personne qui correspond aux idéaux de l’organisation. À partir de cet instant, il faut donc prendre des décisions prudentes si vous souhaitez conserver une quelconque relation avec votre famille et vos amis.

Être prudent maintenant peut éviter des problèmes plus tard

De nombreuses personnes, lorsqu’elles découvrent que ce qu’elles ont cru toute leur vie n’est pas la « vérité », souhaitent en discuter et régler les choses le plus rapidement possible. Dans un groupe de contrôle élevé comme celui des Témoins, cela peut être une grave erreur. La plupart des membres du groupe auront développés de puissantes barrières psychologiques qui les empêcheront d’écouter les doutes d’autrui, ou du moins de les écouter sérieusement.

Au lieu de cela, les membres ont pour instruction de parler aux anciens de toute conversation à laquelle ils participent et au cours de laquelle ils entendent quelqu’un exprimer des doutes ou un mécontentement à l’égard de l’organisation ou de ses dirigeants. Si les Anciens ont connaissance de tels doutes, ils doivent enquêter. Cela se fait généralement par le biais d’une rencontre avec la personne qui a exprimé des doutes, et si cette rencontre est autorisée, cela déclenchera une série d’événements qu’il est généralement préférable d’éviter.

Au cours de cette rencontre, il est probable que l’on demande à la personne qui doute si elle croit que l’Organisation est dirigée par l’Esprit saint, si elle croit que les Témoins de Jéhovah sont le peuple élu de Dieu et si elle croit ou non que l’Esclave Fidèle et avisé est dirigé par Jéhovah. En outre, les anciens demanderont probablement quelle est la source des doutes de la personne. Sont-ils le résultat d’une conversation avec un ancien témoin de Jéhovah ? S’agit-il d’un Témoin de Jéhovah pratiquant ?

L’objectif de cette réunion est de déterminer la gravité des doutes et de savoir si ceux-ci ont été partagés avec d’autres personnes. Si c’est le cas, toutes les autres personnes qui ont pris part à ces discussions seront probablement invitées à une réunion similaire.

Il existe quelques questions « chaudes » qui sont susceptibles d’entraîner une invitation à une réunion de ce type beaucoup plus rapidement. Il s’agit notamment de l’enregistrement de l’Organisation aux Nations Unies, de la politique de l’Organisation à l’égard des pédophiles, de la date de la chute de Jérusalem (607 contre 587), ou bien sûr des questions relatives à l’authenticité de la Bible.

Ces sujets, ainsi que d’autres, doivent être abordés avec la plus grande prudence. Si vous envisagez d’en discuter avec un membre actif de la religion, préparez-vous à faire face à une enquête dirigée par les Anciens. Il est très difficile de prédire qui vous écoutera, qui ne sera pas d’accord mais vous laissera à vos opinions, et qui vous dénoncera le plus rapidement possible aux Anciens.

Eviter les réunions avec les anciens

Bien qu’il puisse y avoir de rares exceptions, en règle générale, aborder un ancien pour discuter de doutes sérieux est une erreur, qui vous placera sous la loupe pendant très longtemps. Allez-y en sachant que si vous discutez de vos doutes, en particulier des questions « chaudes », vous risquez de voir les anciens chercher à vous rencontrer officiellement et à vous surveiller de près.

Si vous avez progressé au point d’être conscient que l’organisation n’est souvent pas honnête, une réunion ne sera qu’une occasion pour les anciens de vous surprendre à faire une déclaration pour laquelle ils pourront vous excommunier plus tard. Ce n’est pas pour rien que plus d’un ancien assiste à ces réunions : il leur faut deux témoins pour excommunier quelqu’un. Ce que vous dites dans cette réunion sera probablement retenu et utilisé contre vous si applicable. Évitez donc une telle réunion dans la mesure du possible.

Quelques points à garder à l’esprit à cet égard : premièrement, vos pensées sont les vôtres. Aucun ancien n’a « gagné » le droit d’accéder à votre conscience intérieure. S’ils en ont l’occasion, ils tenteront de disséquer toutes vos pensées. Il est peu probable que vous les convainquiez ; l’autre raison pour laquelle il faut amener deux anciens est que si vous commencez à faire des progrès avec l’un, l’autre est là pour le ramener à la case départ. Deuxièmement, les anciens ne sont pas automatiquement les bienvenus dans votre maison. Si vous décidez de les inviter, c’est VOTRE décision. Tout le monde a le droit à la vie privée et à le droit à ne pas être harcelé dans sa maison ou son lieu de travail.

Préparation

Avant de prendre des décisions irréfléchies, il peut être judicieux de préparer le terrain et de se préparer à la voie à suivre, quelle qu’elle soit. La plupart des Témoins actifs ont un cercle social minimal en dehors de l’organisation. Cela peut être corrigé très facilement, et devrait être un point de départ. Même si l’on n’est pas sûr de sa position vis-à-vis de l’organisation, il est d’une importance vitale de se constituer un cercle social, un filet de sécurité, pour ainsi dire, de personnes qui sont prêtes à vous soutenir quoi qu’il arrive.

Prenez le temps dont vous disposez maintenant et développez des amitiés avec des non-témoins. Cela permet d’accomplir plusieurs choses importantes : premièrement, cela vous aide à prendre une décision éclairée et moins biaisée. L’organisation utilise les cercles sociaux pour garder les gens à l’intérieur du groupe ; si vous avez établi un cercle social sain, cette barrière disparaît, et vous êtes en mesure de prendre une décision éclairée avec moins de pression sociale vous retenant aux idées du groupe. La doctrine doit s’appuyer sur ses propres mérites, et la vérité est qu’elle ne tient pas la route. Deuxièmement, la création d’un cercle social vous donne quelque chose à quoi vous accrocher tout au long du processus. Cela vous permet de vous confier à des personnes et de construire le réseau de soutien dont vous aurez besoin lorsque vous envisagerez de vous retirer. Plus tôt vous commencerez à construire un réseau social, mieux vous vous porterez.

Il existe de nombreuses façons d’y parvenir. Certains ont trouvé que le bénévolat était un excellent moyen de rencontrer de bonnes personnes. L’emploi d’une personne peut lui donner l’occasion de diversifier ses cercles sociaux. Naturellement, il faut faire attention à certaines choses. Souvent, les amis les plus faciles à trouver sont ceux qui sont les moins « sains ». Choisissez vos amis avec soin. Trouvez des personnes qui accentuent vos points forts et minimisent vos points faibles. Choisissez des personnes ayant des habitudes saines qui vous aideront à rester équilibré.

Ne partez pas du principe que vous pouvez faire confiance aux gens automatiquement, mais essayez de surmonter la peur des non-témoins qui vous a été inculquée. La plupart des gens trouveront que les non-témoins sont tout aussi honnêtes que les témoins, mais des années d’endoctrinement peuvent vous amener à avoir des attitudes négatives irréalistes à l’égard des non-témoins. Il faut du temps pour s’en remettre, mais permettez-vous prudemment de faire confiance aux gens en leur donnant des occasions de gagner votre confiance. Commencez petit à petit, et vous trouverez des personnes qui deviendront votre soutien.

Retrait volontaire, effacement ou disparition

Il y a essentiellement trois grandes options qui s’offrent à celui qui décide de quitter définitivement l’organisation : se retirer volontairement, s’effacer progressivement ou disparaître. Chaque option a ses avantages et ses inconvénients, et chacune d’entre elles peut vous convenir davantage en fonction de votre situation.

Retrait volontaire

Nombreux sont ceux qui choisissent de se retirer volontairement, parce qu’ils ressentent le besoin de montrer publiquement aux autres qu’ils ne veulent plus être associés aux pratiques, contraires à l’éthique, des Témoins de Jéhovah. Cette option présente l’avantage supplémentaire d’éviter une grande partie de l’anxiété qui peut accompagner les autres choix. En général, il suffit d’écrire une lettre expliquant précisément pourquoi on ne veut plus être connu comme un Témoin de Jéhovah, puis de la remettre au collège des anciens de son ancienne congrégation. Les anciens essaieront probablement de donner suite à la lettre, mais ces demandes peuvent facilement être refusées. À ce stade, les anciens auront probablement plus peur de vous que d’eux-mêmes, ce qui peut être utilisé à votre avantage.

Le retrait volontaire a bien sûr un inconvénient majeur, à savoir que ceux qui choisissent de se retirer volontairement seront traités exactement comme s’ils avaient été excommuniés pour faute grave. Ce changement a eu lieu au début des années 1980, parce que l’organisation voulait trouver un moyen d’excommunier un de ses dirigeants, Raymond Franz, qui ne voulait pas se retirer volontairement.

Si une personne souhaite maintenir des relations avec les membres de sa famille qui appartiennent encore à la religion, ce n’est probablement pas la façon idéale de partir. Cependant, si une personne a peu de famille dans la religion, qu’elle a construit un cercle social et qu’elle souhaite faire une déclaration sur son opinion de l’organisation, cela peut être une excellente façon de se retirer.

Effacement

L’effacement est une voie de sortie de l’organisation beaucoup plus populaire, mais sans doute plus ardue. L’effacement demande un dévouement à part entière, ainsi que beaucoup de patience. Un certain talent d’acteur est également utile.

Pour réussir à disparaître, une personne doit éviter de rencontrer les anciens. Ce processus doit se dérouler avec précaution. La première étape consiste à démissionner des responsabilités de la congrégation de manière à ne pas éveiller les soupçons. Des excuses telles que « trop stressé », « trop occupé », « débordé » ou « déprimé » peuvent constituer des raisons valables de se retirer ou d’abandonner des responsabilités. Si une personne a un grand nombre de responsabilités ou des responsabilités plus visibles, cela sera plus difficile et pourra donner lieu à des interrogations plus importantes.

Encore une fois, tout au long de ce processus, évitez autant que possible de discuter des choses avec les anciens. Cependant, vous pouvez avoir des amis ou des membres de votre famille qui s’inquiètent sincèrement de votre bien-être. Il est très important de traiter ces personnes avec soin. Gardez à l’esprit que n’importe qui, même la famille, est susceptible de vous dénoncer si vous partagez trop vos raisonnements avec eux. Trouvez un équilibre entre ces connaissances, votre désir d’aider les autres membres du groupe et vos propres observations.

Au fil du temps, réduisez encore votre visibilité. L’objectif final est de devenir inactif, puis de disparaître complètement du radar des Anciens locaux. Beaucoup y sont parvenus.

Comme pour le retrait volontaire, vos proches constateront votre manque d’enthousiasme pour divers éléments de la religion. Vous devrez décider vous-même s’ils doivent connaître les véritables raisons de votre baisse d’activité. Finalement, à mesure que votre effacement approche de sa conclusion, le risque subsistera que ceux qui vous ont poussé à vous effacer au lieu de vous retirer volontairement évitent de toute façon de vous parler. Cependant, certaines familles choisissent de rester en contact avec une personne, tant qu’elle n’est pas excommuniée ou retirée volontairement. En suivant cette voie, vous augmenterez probablement vos chances de garder un certain contact avec votre famille et vos amis.

Disparition

Disparaître est l’option finale et va parfois de pair avec l’effacement. Une personne qui choisit de disparaître peut avoir la possibilité de se mettre hors de portée de sa congrégation locale. Comme pour la disparition, les membres de la famille et les amis voudront savoir pourquoi vous avez fait un changement aussi radical. La plupart des personnes qui choisissent de disparaître simplement tentent de conserver leurs relations familiales, mais sont prêtes à sacrifier leurs relations avec leurs amis. En fait, si une personne souhaite conserver ne serait-ce qu’une partie de son cercle social, la disparition est probablement un mauvais choix.

Cependant, si la famille est la plus importante, disparaître peut être une option viable. Étant donné que la plupart des « amis » ne resteront plus amis après qu’une personne ait minimisé son activité de toute façon, ce choix peut bien fonctionner. Disparaître présente l’avantage de pouvoir adopter une position morale consistant à ne pas soutenir la religion, tout en ne créant pas d’obstacle au maintien des contacts familiaux.

Pour beaucoup, il s’agit d’un processus plus réaliste. Il évite le « jeu » nécessaire pour s’effacer correctement (car l’effacement implique souvent de rester « dans le coup » à un certain niveau), et il évite une grande partie de l’inconfort d’être confronté à des personnes curieuses de savoir pourquoi vous n’êtes pas aussi actif et présent. Il s’agit d’une solution plus rapide pour ceux qui souhaitent poursuivre leur vie, mais sans couper les ponts avec leur famille.

Considérations supplémentaires pour ceux qui choisissent de s’effacer et / ou de disparaître

Le livre des Anciens comprend des instructions qui peuvent s’appliquer aux personnes qui choisissent de s’effacer ou de disparaître. La seule façon dont vous pouvez être excommunié est soit que les anciens obtiennent une confession OU que deux personnes témoignent contre vous pour avoir commis une faute menant à l’excommunication. Remettre en question ouvertement les enseignements des Témoins de Jéhovah est une faute menant à l’excommunication. À noter : les Anciens peuvent décider qu’une personne s’est « retirée volontairement » sans avoir reçu une lettre ou une déclaration de quelqu’un indiquant qu’il se retire volontairement. Le livre des Anciens inclut ces clauses (et d’autres) pour qu’une personne soit considérée comme s’étant retirée volontairement :

Annoncer sa ferme décision de ne plus vouloir faire partie des Témoins de Jéhovah. Si la personne accepte un entretien, un comité (qui ne sera pas un comité de discipline religieuse) s’efforcera dans un premier temps de discuter avec elle et de lui apporter une aide spirituelle (Gal. 6:1). Souhaite-elle réellement ne plus faire partie des Témoins de Jéhovah, ou ne veut-elle simplement plus participer aux activités de l’assemblée ? A-t-elle décidé de se retirer parce qu’elle a des doutes ou qu’elle est découragée ? Si elle est déterminée a ne plus vouloir faire partie des Témoins de Jéhovah, on lui demandera de mettre cette décision par écrit et de signer sa lettre. Si elle refuse, les témoins de sa déclaration orale prépareront un bref compte rendu et le signeront ; ce compte rendu sera joint aux documents confidentiels

Prenez soin du troupeau de Dieu – Chapitre 18 ♯3

Se joindre à un autre mouvement religieux et faire connaître son intention d’en rester membre. Si on apprend qu’une personne s’associe à une autre religion ou à un autre mouvement religieux et est par conséquent considérée comme en faisant partie, un comité (qui ne sera pas un comité de discipline religieuse) sera désigné pour vérifier les faits et pour s’efforcer d’apporter à cette personne une aide spirituelle. Si cette personne s’est jointe à une autre religion ou à un autre mouvement religieux et a l’intention d’en rester membre, elle s’est retirée volontairement.

Prenez soin du troupeau de Dieu – Chapitre 18 ♯4

Accepter une transfusion de sang volontairement et sans se repentir. Si une personne accepte volontairement une transfusion sanguine, peut- être parce qu’elle subit une pression extrême, un comité (qui ne sera pas un comité de discipline religieuse) recueillera les faits et déterminera son état d’esprit. Si elle se repent, il lui apportera une aide spirituelle dans l’esprit de Galates 6:1 et de Jude 22, 23. En raison de sa faiblesse spirituelle, elle ne remplira plus pendant quelque temps les conditions requises pour recevoir des attributions spéciales. Dans certains cas, on devra peut- être aussi restreindre ses activités dans l’assemblée, par exemple en ne lui permettant plus de donner des commentaires lors des réunions de l’assemblée ou de présenter des devoirs d’élèves lors des réunions de semaine. En fonction de la situation, le comité devra peut-être prendre aussi des dispositions pour que cette annonce soit faite à l’assemblée locale lors d’une réunion de semaine : « Les anciens se sont occupés d’une situation concernant frère (sœur) [Nom de la personne]. Vous serez heureux de savoir que des bergers spirituels s’efforcent de lui apporter leur aide. » Par contre, si les anciens qui composent le comité arrivent à la conclusion que la personne en cause ne se repent pas, ils annonceront son retrait volontaire.

Prenez soin du troupeau de Dieu – Chapitre 18 ♯5

Adopter un comportement qui est contraire à la neutralité chrétienne (Is. 2:4 ; Jean 15:17-19 ; lvs p. 60-63, 244). Si une personne devient membre d’une institution ou d’un établissement en contradiction avec la neutralité chrétienne, elle s’est retirée volontairement. Si son emploi la rend incontestablement complice d’activités contraires à la neutralité chrétienne, on lui laissera habituellement un délai de six mois pour remédier à la situation. Si elle ne remédie pas à la situation, elle s’est retirée volontairement (voir lvs p. 204-206).

Prenez soin du troupeau de Dieu – Chapitre 18 ♯6

Vous pouvez donc choisir de ne pas leur donner de raison de considérer que vous vous êtes retiré volontairement. Gardez toujours à l’esprit que les Anciens et les personnes qui ont écrit le livre des Anciens (créant ainsi toutes les procédures) considèrent tous que leur réalité est la SEULE réalité. ils sont donc convaincus qu’ils ont autorité sur vous – mais le fait est qu’ils ne l’ont pas, ils vivent dans un monde imaginaire. Vous pouvez les combattre dans ce monde imaginaire ou dans le monde réel. Curieusement, le monde réel vous donne de bien meilleurs outils pour vous battre : il vous donne la possibilité d’apprendre leurs règles aussi bien qu’ils les connaissent, et d’utiliser ces règles contre eux.

Passons maintenant à l’excommunication. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une personne peut être excommuniée. Si vous cherchez à vous effacer ou à disparaître, et à éviter d’être excommunié, il est sage de vous familiariser avec la liste des infractions telle qu’elle figure dans le livre des Ancien. Toutefois, si vous quittez les témoins à la suite d’un problème de conscience, voici les accusations qui peuvent être portées contre vous (toujours d’après le livre des Anciens) :

Répandre volontairement des enseignements contraires à la vérité biblique (2 Jean 7, 9, 10 ; lvs p. 245 ; it-1 p. 139-140). Si en toute sincérité e quelqu’un doute de l’enseignement biblique des Témoins de Jéhovah, il faut lui venir en aide. On lui apportera une aide bienveillante (2 Tim. 2:16-19, 23-26 ; Jude 22, 23). Si un chrétien s’obstine à discuter de faux enseignements ou à les répandre volontairement, cela peut être de l’apostasie ou y mener. S’il ne réagit pas favorablement après une première et une seconde mise en garde, un comité de discipline religieuse devra être formé (Tite 3:10, 11 ; w86 1/4 p. 30-31)

Prenez soin du troupeau de Dieu – Chapitre 12 Point 39 / 3

Provoquer des divisions, créer un « courant dissident » ou en favoriser le développement (Rom. 16:17, 18 ; Tite 3:10, 11). Il s’agit de comportements volontaires qui brisent l’unité de l’assemblée ou affaiblissent la confiance que les frères et sœurs placent dans les dispositions prises par Jéhovah. Cela peut être de l’apostasie ou y mener (it-2 p. 916).

Prenez soin du troupeau de Dieu – Chapitre 12 Point 39 / 4

Si vous parvenez à éviter d’être excommunié pendant un certain temps, au moins deux ans, alors la section suivante entre en jeu :

Pour décider s’il convient ou non de former un comité de discipline religieuse, le collège des anciens se posera les questions suivantes :

1) La personne en cause déclare-t-elle toujours être Témoin de Jéhovah ?

2) Les membres de l’assemblée ou son voisinage la considèrent-ils généralement comme Témoin de Jéhovah ?

3) Dans quelle mesure la faute qu’elle a commise at-elle affecté ou gâché la vie d’autres personnes ? Par exemple, s’agissait-il d’un cas d’adultère ou d’abus sur enfant ?

4) Cette personne entretient-elle encore des contacts ou s’associe-t-elle avec l’assemblée, ce qui expose ses membres à une influence corruptrice ?

5) Cette personne accepte-t-elle de rencontrer un comité de discipline religieuse, admettant ainsi qu’elle a des comptes à rendre à l’assemblée chrétienne ?

En fonction du nombre d’années d’inactivité de la personne concernée et des autres éléments notés ci-dessus, les anciens décideront peut-être de laisser l’affaire en suspens. Dans ce cas, ils écriront un compte rendu signalant les faits qui sont reprochés ` a cette personne, et le classeront dans le dossier de l’assemblée (voir 22:21-27). Si un jour cette personne manifeste le désir de fréquenter à nouveau l’assemblée, les anciens pourront tirer l’affaire au clair

Prenez soin du troupeau de Dieu – Chapitre 12 Point 45

Ces passages sont tirés du dernier livre des anciens et peuvent vous aider à élaborer une stratégie de sortie réussie si vous cherchez à éviter d’être excommunié ou annoncé comme retiré volontairement.

Conclusion

S’en sortir sans être déshonoré n’est que le début de la bataille. Nous espérons que ce guide aidera ceux qui souhaitent se libérer de cette ce groupe à haut contrôle que sont les Témoins de Jéhovah. Il n’y a pas de chemin facile pour sortir de l’organisation, et chacun doit relever des défis en cours de route. La période initiale, pour beaucoup, est de loin la plus difficile. La vie reprend cependant après un certain temps hors de l’organisation. Elle s’améliore. Des amitiés peuvent être trouvées, étonnamment facilement. Les relations qui ne dépendent pas de l’uniformité des croyances sont plus fortes et plus vraies que celles qui reposent sur la manipulation et le contrôle. Prenez votre temps, réfléchissez bien et planifiez vos étapes avec précaution. Vous pouvez trouver beaucoup d’épanouissement dans la vie en tant qu’ex-Témoin de Jéhovah, et bien que difficile, le chemin est loin d’être impossible !

Sur le site /r/exjw, (en anglais) nous sommes profondément attachés à cultiver un système de soutien en ligne aimant, vers lequel vous pouvez également vous tourner lorsque vous avez besoin de parler. N’oubliez jamais que vous avez des frères et des sœurs ici !

Vous trouverez aussi des conseils avisés sur cette page.

Sources

Pour cet article, je me suis permis de traduire l’excellent guide de la grande communauté des Ex-Témoins de Jéhovah de Reddit. Le guide original est disponible ici.

Aller à comment identifier les sectes

Partager