Identifier les sectes

Comment identifier une secte

Identifier les sectes

Le mot secte à une connotation très négative. Une secte peut être religieuse, politique ou commerciale. Si vous dites à une personne qu’elle fait partie d’une secte, elle risque fort de se braquer, car elle n’a pas du tout cette perception négative de sa religion. Ce qui est intéressant chez les Témoins de Jéhovah, c’est que tout le monde est convaincu, jusqu’aux dirigeants, de la véracité de leur religion. On le voit dans le témoignage de l’ancien membre du collège central et dirigeant de cette organisation, Raymond Franz. Il n’y a donc pas forcément quelqu’un de méchant qui tire les ficelles. On est donc tous collectivement sous l’emprise de croyances fortes et de traditions qui nous retiennent en otage et qui nous contrôlent.

Pour identifier une secte, la meilleure façon est de reprendre le modèle B·I·T·E de Steven Hassan, conseiller américain en santé mentale, qui définit les caractéristiques spécifiques de contrôle de celles-ci : Behaviour control, Information Control, Thought Control, Emotional Control et de l’appliquer à votre religion.

Le contenu ci-dessous est traduit de son site internet : Freedom Of Mind – B·I·T·E model

Contrôle du comportement

– Réglementer la réalité physique de l’individu

– Dicter où, comment et avec qui le membre vit et s’associe ou isole

– Quand, comment et avec qui le membre a des relations sexuelles

– Contrôler les types de vêtements et de coiffures

– Réglementer l’alimentation – nourriture et boisson, faim ou jeûne

– Manipulation et privation de sommeil

– Exploitation, manipulation ou dépendance financière

– Limiter les loisirs, les divertissements et les vacances

– Temps important consacré à l’endoctrinement en groupe et aux rituels ou à l’endoctrinement personnel, y compris l’Internet

– Autorisation requise pour les décisions importantes

– Récompenses et sanctions utilisées pour modifier les comportements, tant positifs que négatifs

– Décourager l’individualisme, encourager la pensée de groupe

– Imposer des règles et des règlements rigides

– Punir la désobéissance en battant, torturant, brûlant, coupant, violant, ou tatouant ou marquant

– Menacer de porter atteinte à la famille et aux amis

– Forcer un individu à violer ou à être violé

– Encourager et pratiquer le châtiment corporel

– Instaurer la dépendance et l’obéissance

– Kidnapping

– Battre

– Torture

– Viol

– Séparation des familles

– Emprisonnement

– Meurtre

Contrôle de l’information

La tromperie :
a. Soustraction délibérée d’informations
b. Déformer l’information pour la rendre plus acceptable
c. Mentir systématiquement au membre de la secte
Réduire au minimum ou décourager l’accès aux sources d’information non sectaires, y compris :
a. Internet, télévision, radio, livres, articles, journaux, magazines, médias
b. Informations critiques
c. Anciens membres
d. Garder les membres occupés pour qu’ils n’aient pas le temps de réfléchir et d’enquêter
e. Contrôle par téléphone portable avec envoi de SMS, appels, suivi sur internet
Compartimenter les informations selon les doctrines de l’extérieur et de l’intérieur
a. Veiller à ce que les informations ne soient pas librement accessibles
b. Contrôle des informations à différents niveaux et missions au sein du groupe
c. Ne permettre qu’aux dirigeants de décider qui doit savoir quoi et quand
Encourager l’espionnage des autres membres
a. Imposer un système de jumelage pour surveiller et contrôler les membres
b. Signaler les pensées, sentiments et actions déviantes aux dirigeants
c. Veiller à ce que le comportement individuel soit suivi par le groupe
Utilisation massive d’informations et de propagande produites par des sectes, notamment :
a. Bulletins d’information, magazines, revues, cassettes audio, cassettes vidéo, YouTube, films et autres médias
b. Citation erronée ou utilisation hors contexte de déclarations provenant de sources non sectaires
Utilisation non éthique de la confession
a. Informations sur les péchés utilisés pour perturber ou dissoudre les frontières de l’identité
b. Refus du pardon ou de l’absolution
c. Manipulation de la mémoire, éventuels faux souvenirs

Contrôle de la pensée

– Exiger des membres qu’ils intériorisent la doctrine du groupe en tant que vérité
a. Adopter la “carte de la réalité” du groupe comme réalité
b. Inculquer la pensée en noir et blanc
c. Décider entre le bien et le mal
d. Organiser les gens en nous contre eux (initiés contre étrangers)

– Changer le nom et l’identité d’une personne

– Utilisation d’un langage uniquement compréhensible par les membres de la secte ainsi que de clichés qui restreignent les connaissances, arrêtent les pensées critiques et qui simplifient le sens des mots donnés

– N’encourager que les pensées “bonnes et justes”.

– Les techniques d’hypnose sont utilisées pour modifier l’état mental, saper la pensée critique et même faire régresser le membre

– Les souvenirs sont manipulés et de faux souvenirs sont créés

– Enseigner des techniques d’arrêt de la pensée qui empêchent de tester la réalité en arrêtant les pensées négatives et en ne permettant que les pensées positives, y compris :
a. Déni, rationalisation, justification, vœux pieux
b. Chanter
c. Méditer
d. Prier
e. Parler en langues
f. Chanter ou fredonner

– Rejet de l’analyse rationnelle, de la pensée critique, de la critique constructive

– Interdire les questions critiques sur le leader, la doctrine ou la politique autorisée

– Étiquetage des systèmes de croyance alternatifs comme illégitimes, mauvais ou inutiles

– Instiller une nouvelle “carte de la réalité

Contrôle des émotions

– Manipuler et réduire l’éventail des sentiments – certaines émotions ou certains besoins sont considérés comme mauvais, erronés ou égoïstes

– Enseigner des techniques pour bloquer les sentiments de mal du pays, de colère, de doute

– Faire sentir à la personne que les problèmes sont toujours de sa propre faute, jamais de celle du chef ou du groupe

– Promouvoir des sentiments de culpabilité ou d’indignité, tels que :
a. Culpabilité identitaire
b. Vous n’êtes pas à la hauteur de votre potentiel
c. Votre famille est déficiente
d. Votre passé est suspect
e. Vos affiliations sont imprudentes
f. Vos pensées, vos sentiments, vos actions sont sans importance ou égoïstes
g. Culpabilité sociale
f. Culpabilité historique

– Instiller la peur, comme la peur de :
a. Penser de manière indépendante
b. Le monde extérieur
c. Ennemis
d. Perdre son salut
e. Quitter le groupe ou être évincé par celui-ci
f. La désapprobation des autres
f. Culpabilité historique

– Les extrêmes des hauts et des bas émotionnels – aimer bombarder et louer un moment puis déclarer que vous êtes un horrible pécheur

– Confession rituelle et parfois publique des péchés

– Endoctrinement de la phobie : inculquer des craintes irrationnelles de quitter le groupe ou de remettre en cause l’autorité du chef
a. Pas de bonheur ou d’épanouissement possible en dehors du groupe
b. Conséquences terribles si vous partez : enfer, possession de démons, maladies incurables, accidents, suicide, folie, 10 000 réincarnations, etc.
c. Fuite de ceux qui partent ; peur d’être rejeté par les amis et la famille
d. Jamais une raison légitime de partir ; ceux qui partent sont faibles, indisciplinés, non spirituels, mondains, victimes d’un lavage de cerveau par leur famille ou un conseiller, ou séduits par l’argent, le sexe ou le rock and roll
e. Menaces de préjudice pour l’ex-membre et sa famille

Partager