L’ostracisme

L’ostracisme chez les Témoins de Jéhovah

L'ostracisme chez les Témoins de Jéhovah

Les Témoins de Jéhovah pratiquent l’ostracisme. Mais que veut dire ce mot ? Il s’agit d’un rejet hostile, par une collectivité, d’un de ses membres. Pour quelles raisons ? Il s’agit d’une mesure disciplinaire, dans le but de remettre la personne dans le droit chemin. Elle commence dès que le comportement d’une personne ne correspond plus aux exigences de l’organisation. Notamment, ne pas effectuer assez d’heures de prédication ou ne pas participer suffisamment aux activités de l’église. Les Témoins de Jéhovah qualifient cela de faiblesse spirituelle et s’en « protègent ». Puis, elle est appliquée d’une façon drastique et violente, lorsque la personne est excommuniée. Ainsi, pendant la période de son excommunication celle-ci ne pourra plus être en contact avec d’autres Témoins de Jéhovah. Et cela peut durée plusieurs années. Elle se retrouve donc complètement isolée. Elle pourra malgré tout continuer à assister aux réunions de l’organisation, mais personne ne lui adressera la parole.

Cela se passe aussi au sein des familles dont les enfants sont majeurs. Une vidéo produite par les témoins de Jéhovah encourage les parents à n’avoir aucun contact avec leur enfant excommunié. Ceci afin de l’obliger à revenir à Jéhovah (l’organisation). Il est possible de se faire excommunier pour diverses raisons. Notamment : fumer, avoir des relations hors-mariage, accepter une transfusion de sang et critiquer l’organisation.

Dans son livre Shunned, Linda Curtis, qui a vécu cette expérience décrit celle-ci de la façon suivante :

C’est une chose grave et nuisible, pensais-je, que d’ostraciser une autre personne. C’est une sorte de terrorisme émotionnel, la pire forme de coercition (action de contraindre), du moins la pire forme que j’aie jamais connue.

Shunned – Chapitre 19

Pour en savoir plus

Un extrait édifiant de l’organisation sur l’ostracisme

Pourquoi ostraciser quelqu’un est une disposition divine et pleine d’amour :

Lien de la version web de JW Library

  • Note 1 : On peut être excommunié entre autres parce qu’on décide de ne plus être Témoin de Jéhovah ou parce qu’on ne s’est pas soumis à une des règles de l’organisation.
  • Note 2 : Cela implique donc pour la personne excommuniée de perdre tout lien avec sa famille et ses amis

Une mesure qui s’est endurcie dans les années 80

L’organisation n’a pas toujours été aussi stricte aujourd’hui concernant les personnes qui quittent l’organisation. Elle appliquait l’excommunication que pour les cas les plus graves. Aujourd’hui, et depuis plus de 40 ans maintenant, l’organisation traite les personnes qui quittent volontairement l’organisation avec la même sévérité. Ainsi, nous retrouvons dans la Tour de Garde du 15 septembre 1981, des nouvelles directives concernant cette « discipline ». Mais qu’est-ce qui est à l’origine de cette mesure ? Dans les années 80, une véritable purge a eu lieu au plus haut niveau de l’organisation. La Watchtower excommunia un des membres du collège central : Raymond Franz. Elle le neutralisa pour qu’il ne soit pas pris en compte par les adeptes de l’époque. Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille de lire le livre « Crise de conscience » de Raymond Franz. Cette partie de sa biographie se situe à la page 420.

Crise de conscience

Témoignages dans le reportage De Jeremiah Films

Vous trouverez dans le reportage ci-dessous positionné au bon endroit les explications de l’organisation sur l’excommunication ainsi que plusieurs témoignages en relation.

Les fautes menant à une excommunication

Les fautes menant à une excommunication (donc à l’ostracisme) et la procédure sont décrites dans le livre secret des anciens Prenez soin du troupeau de Dieu (à voir sur accessjw.org). Chapitre 12 à partir de la page 82. L’une des « fautes » les plus impressionnantes est la suivante : « Provoquer des divisions, créer un « courant dissident » ou en favoriser le développement ». Elle coupe court à toute critique ou remise en question de l’organisation et de ses dirigeants. C’est donc une arme redoutable qui peut être dégainée dans beaucoup de situations pour maintenir à tout prix l’unité et exclure les dissidents. Vous pouvez faire le parallèle avec des pratiques de certains régimes totalitaires.

La liste non exhaustive ci-dessous extraite de ce livre démontre à quel point les Témoins de Jéhovah s’immiscent dans des affaires privées et contrôlent la vie de leurs adeptes au nom d’une pureté à atteindre. Il faut en effet réaliser que tous ces sujets mènent à une enquête, à devoir passer devant un comité d’anciens, à devoir se confesser, à de la délation (voir cet article à destination des jeunes sur le sujet de la dénonciation), du jugement, à une humiliation publique, via un discours publique sur le sujet (besoins de la congrégation) en même temps que l’annonce de la sentence devant les adeptes, et peut conduire même à l’expulsion du groupe. La plupart de ces sujets devraient rester soit d’ordre privé, au droit à l’opinion personnelle ou être traités par des institutions publiques.

  • Actes sexuels immoraux (porneia) avec quelqu’un d’autre que le conjoint marié
    • Exciter volontairement des organes génitaux
    • Relations sexuelles buccogénitales
    • Sodomie
  • Mariage adultère
  • Abus sur enfant
  • Impureté grave, Impureté pratiquée avec avidité
    • Effleurer des parties intimes
    • Conversation immorales à distance
    • Pornographie
    • Mauvais usage du tabac, du cannabis, de médicaments, de drogues illégales ou de substances addictives (créant une dépendance).
    • Malpropreté extrême
  • Conduite indigne ou effrontée
    • Fréquenter sans nécessité des personnes excommuniées ou retirées volontairement
    • Persister à critiquer ouvertement le principe d’excommunication
    • Un chrétien sort avec quelqu’un alors qu’il n’est pas bibliquement libre de se marier
  • Ivresse
  • Gloutonnerie
  • Vol
  • Mensonge malveillant et intentionnel, faux témoignage
  • Escroquerie, calomnie
  • Insultes
  • Paroles obscènes
  • Avidité, jeux d’argent, extorsion
  • Exercer un emploi directement lié aux jeux d’argent
  • Refus de subvenir aux besoins de sa famille
  • Accès de colère, violence, violence domestique
  • S’engager dans la boxe professionnelle
  • Homicide
  • Apostasie
    • Célébrer des fêtes de la fausse religion (Noël, Pâques, etc.)
    • Répandre volontairement des enseignement contraires à la vérité biblique (donc aux interprétations des Témoins de Jéhovah)
    • Provoquer des divisions, créer un courant dissident ou en favoriser le développement
    • Occuper un emploi qui rend complice ou défenseur de la fausse religion. (donc une religion autre que celle des Témoins de Jéhovah)
    • Spiritisme
    • Idolâtrie

Une vidéo explicative de l’ostracisme chez les Témoins de Jéhovah

Dans cette vidéo YouTube de 15 minutes, vous trouverez les explications suivantes :

  • Sur quelle base les Témoins de Jéhovah appliquent l’ostracisme ;
  • comment ils encouragent via une vidéo les parents à couper tout contact avec leurs enfants ;
  • le cas judiciaire qui s’est produit au Canada concernant ce sujet et les mensonges des avocats de l’organisation ;
  • des témoignages sur le sujet.

Note personnelle

Je n’ai pour ma part jamais appliqué réellement cette mesure d’excommunication. J’ai eu aussi des avertissements concernant les risques que j’encours à avoir des contacts avec des personnes excommuniées. Néanmoins, lorsque nous sommes dedans, il est difficile de se rendre compte à quel point cette mesure est cruelle. Nous pensons en effet être dans l’organisation de Dieu. Nous croyons aussi que la mesure est pour le bien de la personne. Maintenant je me rends compte que cette mesure disciplinaire est un piège, une menace préventive ainsi que la raison principale qui amène à autant de dérives.


Continuer avec la polémique des suicides